For my own pleasure

mardi 7 février 2012

Heeey ! :D Salut !!

Ah je ne sais pas ce qui me prend mais j'ai tout à coup terriblement envie de venir écrire un petit quelque chose ici ! Sûrement parce que je suis de très bonne humeur et que je veux partager ça avec le web entier et tout en même temps avec personne, ce qui est le paradoxe très drôle de ce blog !

Ma vie depuis la dernière fois, c'est pas le sujet. Elle a été très bien cependant, je vous remercie ! Parlons plutôt avenir. Je m'en vais !! Je m'en vais dans 6 mois et demi pour 9 mois, soit "un an", une année scolaire. Et putain que ce projet m'enchaaaaante !! Je veux dire que ce sera la putain de meilleure aventure de ma vie !!! J'avoue que mon état d'esprit du moment est relativement récent, pendant quelques semaines voir mois mes démarches administratives et peut-être la fatigue aussi m'avaient légèrement diminué le moral de ce côté là. Sans compter l'amûr du moment qui restera en France, obviously, perspective pas tellement réjouissante, je l'avoue. Mais cela mis à part, je pense avoir le droit de m'autoriser d'être tout de même très excitée maintenant pour ce voyage qui se profile à l'horizon et qui est d'ailleurs à 100% confirmé ! Ah mais me direz-vous, où donc, ce voyage d'une année?? Eh bien au même endroit que le dernier voyage dont j'avais il y a maintenant 3 ans touché un mot ici (plutôt un livre entier qu'un seul mot à vrai dire). Mais alors attention, bien que ce cela se passe donc aux Etats-Unis, ce sera différent à un point que ni vous ni moi ne pouvons imaginer. C'est pour cela qu'on ne va pas se lancer dans des supputations aléatoires et utopiques de ce que sera la vie là-bas, nous verrons bien (enfin je verrai, mes excuses ^^") et je ne manquerai pas de faire des comptes-rendus détaillés de là-bas. Du moins c'est ce que j'aimerais bien faire mais peut-être n'en aurais-je pas l'envie, peut-être aurais-je envie de jouer les mystérieuses et de ne poster que 2 photos sur Facebook tous les 2 mois ! Qui sait ? Dans le même sens, je ne peux pas parier que vous ne verrez pas sur Facebook de temps en temps des petits statuts qui ont à peine les chevilles qui enflent du genre " Super soirée d'Halloween sur le campus, et demain Boston :) " Haha non, après avoir écrit ça je me rend compte que je ne pourrais jamais dire ça, et je prie pour que je ne le fasse pas un jour sans réaliser que ce serait insupportable ! x) J'avais pensé à un moment créer un blog juste avant de partir pour relater ma vie là-bas, mais finalement je ne sais pas si je le ferai. C'est peut-être un peu trop. Enfin on verra bien quand on y sera !

Merci d'être venus lire ceci, et peut-être à bientôt ici même ! :) Bonne continuation camarades !


PS: Je remarque que mon style d'écriture ainsi que mes sujets de discussion ne sont guères différents d'une année sur l'autre dans ce blog (mis à part que je n'aurais jamais dit "guère" il y a quelques temps, c'est sûr x) ), pourtant à chaque fois en démarrant un article je me dis que ce serait bien qu'il soit plus "élevé" que les précédents, plus intelligent, avec moins de smiley (je fais des progrès de ce côté !) et peut-être même une structure propre à l'article, une cohérence enfin, et quelque chose qui ne ressemblerait pas au journal intime d'une petite fille de 14 ans. Malheureusement (je soupçonne pour vous que ce ne soit pas un problème néanmoins) ça n'a pas l'air de changer ! ^^ Et ça ne changera probablement que si je ne reviens ici que dans 30 ans. x)

(allez une dernière petite remarque: je me surprends d'avoir utilisé les mots suivants extrêmement naturellement !! :  "enchante", "supputations aléatoires et utopiques", "relater", "camarades", "guère", "néanmoins (!!) " OH LA VIEILLE LITTERAIRE DEGARNIE !!

Posté par Again n again à 14:55 - Commentaires [3]

samedi 17 septembre 2011

Attachez vos ceintures: atterrissage.

Oh ça va ça fait pas si longtemps que je n'ai pas posté, même pas un mois! (bon ok, un mois demain) Vous savez quoi, j'ai l'impression qu'on va vers la fin de notre blogounet. Une impasse ! Ou plutôt un rond-point sans sorties, une boucle. Tu m'étonnes que je retrouve pas mon chemin, je tourne en rond ! Ouais on va arrêter là la métaphore routière. Enfin je ne sais pas. Il fut un temps où j'aurais trouvé beaucoup de choses à dire, mais bon c'est toujours les mêmes. C'est plus si drôle pour moi ! Ca fait très (trop) longtemps que j'écris ma vie sur des blogs, ça doit être ça le problème. J'ai sûrement une preuve de la nécessité d'en finir. La dernière fois, je ne savais pas quoi faire chez moi, je me suis dit que je devrais sûrement écrire un article sur mon blog mais je n'en avais pas envie. Bon ok. Alors me vient l'idée de créer un nouveau blog. Pour changer, quoi. Je vais sur over-blog (histoire de varier), je crée un compte, je choisis un nom, un habillage. Et puis en fait je me suis rendu compte que c'était ridicule ! Si je n'avais pas envie d'écrire un article à la base, pourquoi recommencer tout depuis le début? Ne plus avoir envie que ça continue, ça ne veut pas dire vouloir qu'autre chose commence... Ce reflexe d'aller créer un nouveau blog, c'est une erreur d'interprétation de mon cerveau. C'est un signe. Lol je ne suis pas vraiment du genre à dire "c'est un signe", mais c'en est un x) Après je peux aussi me garder ce blog sous le bras histoire de poster tous les deux mois un petit quelque chose. Ca a quelque chose de rassurant. Mais c'est ce que je fais depuis quelques temps, et j'aurais plutôt tendance à appeler ça de la régression en fait. De la stagnation. Un truc nul en -tion. Enfin bref voilà, quand je me suis connectée à canalblog pour écrire un article, je n'avais pas l'intention qu'il annonce une fin prochaine, mais rien ne m'est venu, juste de la lassitude, donc ça me paraît bien.  

 

six-feet-under

"You can't take a picture of this. It's already gone."

Posté par Again n again à 21:27 - Commentaires [3]

jeudi 18 août 2011

A quoi ressemble votre vie quotidienne quand ça fait 4 mois que vous êtes en vacances

Holà compagnons ! Ca fait un bail! C'est les vacances (encore et toujours), et nous entrons très bientôt dans la phase retours, avec sur Facebook tous les supers albums de nos "amis" qui s'afficheront sur la plage super bien gaulés avec des mecs et des nanas trop cool tu gères ma poule t'es trop bronzée tes rayban elles claquent et tes parents tu les montrent pas y sont derrière l'objectif. Il y aura bien sûr ceux qui seront partis à New York, au Brésil, à Madagascar à Taiwan et où sais-je et qui auront le plus de commentaires le plus de j'aime et des statuts du genre: "Putaain trop dur de revenir des states, Bryan si you soun" et les commentaires seront ceux qu'il aura attendu: "T'es parti aux USA? le pot!" "la classe mec" "eh beeeeh on sfait pas chier" "putain tu gères" "tu m'emmènes avec toi la prochaine fois?" (celui-ci, ça vient toujours d'une fille...) Et tous ceux qui diront rien (comme moi) penseront "ah le salaud" et "pff ses photos sont même pas prises d'un bon angle" et seront juste jaloux. J'ai l'impression qu'à cause de Facebook, dès qu'on fait un beau voyage on a une pression de malade. Quand je partirai loin j'espère ne pas penser souvent au futur album que je ferai lorsque je prendrai des belles photos... C'est ridicule, mais ça semble devenir incontournable.

Bref, je ne suis pas en train de parler de ce que mon titre annonçait. Commençons donc (j'ai toujours besoin d'une longue intro hors-sujet... tout comme dans de vraies dissertations, d'ailleurs, c'est drôle ;p) Ca fait donc 4 mois que je suis en vacances. Et ça commence à bien faire. Je suis partie dans le Doubs avec mon père puis à La Rochelle avec ma mère. Peut-être que je pars en camping sur la côte (du Nord) avec des copines début septembre, et j'espère bien que ça se fera. C'est en bonne voie. Si on comparait mes vacances à un encéphalogramme (oui, ça paraît bizarre n'est-ce pas?), il serait plat pendant de longues périodes, puis il y aurait de petits tressautements de temps à autre: les départs en vacances. Je suis dans la période plate, morte, attendant le prochain tressautement. C'est un rythme de vie qui me fait perdre toute notion de dynamisme, responsabilités, volonté. Je me lève à 10h30 environ, après une nuit toujours pleine  de rêves du matin dont on se souvient et auxquels on pense pendant 1/2h dans son lit avant de se lever (cette nuit, entre autres, j'ai rêvé que j'étais sur l'autoroute avec Véronique, et pour s'amuser elle montait à 350 km/h alors qu'il y avait beaucoup de monde sur la route, et il fallait éviter les gens pour pas leur rentrer dedans. J'étais terrifiée et je pleurais pour qu'elle s'arrête mais elle croyait que c'était rigolo! Traumatisant :p) Bref, je me lève et ne m'habille pas avant midi ou 13 heures. Toute la matinée je regarde des séries en streaming. J'ai fini Dr House, je me suis mise à Six feet under (en vf malheureusement, impossible de trouver la vo), deuxième saison déjà. L'après-midi, c'est quasiment le même programme. Le soir, aussi. Sauf quand ma mère me donne du travail, comme sortir des trucs de la cave ou tailler la haie, ce qui me rebute énormément et que j'ai beaucoup de mal à faire du fait de ma paresse grandissante. Une fois ces tâches terminées, je m'empresse de revenir à mes activités habituelles de crustacé. Ce matin cependant, je n'ai pas allumé l'ordinateur, mais le lecteur DVD. Et pas pour une activité de flemmard comme on pourrait le penser. Dans mes céréales Fitness au chocolat ce matin, il y avait un DVD spécial programme ventre plat, un espèce de coaching pour une danse latina ou jsais pas trop quoi. Bon le ventre plat j'm'en foutais un peu (l'est déjà plat, qu'est-ce que vous voulez? :p), mais ça avait l'air rigolo d'essayer, et du coup j'me suis dandiné dans mon salon devant la télé et une bonne femme motivée et souriante qui m'a appris des pas de rumba, salsa et chacha, très entraînant ces machins là! Après ça j'avais l'impression d'avoir couru un marathon. Autant vous dire que le programme du reste de la journée va être d'autant plus relax!

Ce qu'il y a aussi, quand on est en vacances sans trop grand chose à faire, c'est qu'on a trop le temps de penser à l'année qui arrive, de faire des projets, et de prendre des bonnes résolutions. Je me dis que je serai motivée à travailler, que je ferai mes devoirs à l'avance, que j'étudierai et ferai des recherches, et aussi que je m'inscrirai à un sport à la fac, que je me ferai d'autres amis, que j'organiserai des soirées en ville avec mes nouveaux amis, que je réunirai mes anciens et mes nouveaux amis, enfin bref, je me fais des illusions, je rêve en somme. Je suis tellement comme ça. Il est impossible pour moi de tenir mes résolutions, même si je suis super motivée au départ. Je n'arrive jamais à aller vers les gens et à faire des choses spontanées. Alors à chaque fois pendant l'année ma famille essaie de m'encourager et de m'aider à faire des choses bonnes pour moi... surtout mon père... ah celui-là il va encore me saouler cet hiver. Préparons-nous à une petite déprime, cet hiver... Parce que voilà, quand j'ai fini d'élaborer mes petits projets, parfois je redescend sur terre et je vois ce qui va réellement se passer! Bien différent. M'enfin on verra bien. Regardez, là, hier, j'ai été acheté 3 de mes livres à lire pour l'année. Je suis hy-per motivée à les lire, je sens que ça va me passionner, que j'aurai envie d'approfondir mon étude, je suis sûre que je les aurai tous lus avant la rentrée, j'impressionnerai tout le monde et tout et tout. MON CUL! Ca, c'est parce que je ne les ai pas encore ouverts, ces bouquins ! Ma main à couper qu'ils sont chiants comme 3 heures de visionnage du Dessous des cartes ! Peut-être que Yvain ou le chevalier au lion sera tout de même plus digeste que Le paysan parvenu de Marivaux... (ou pire: Les Métamorphoses, d'Ovide !!...) Etant donné qu'on l'étudiait (le 1er) déjà au collège... Je vous dirai tout ça mes amis. En attendant je vous souhaite un bon retour de vacances, et siouplaît, revenez bronzés, qu'on puisse les narguer, ces cons du Touquet.

 

Posté par Again n again à 12:42 - Commentaires [4]

vendredi 29 juillet 2011

J'ai fait des découvertes (d'une importance capitale comme on s'en doute -non, pour de vrai c'est pas aussi important que si je découvrais, par exemple, que j'étais enceinte -ce qui relèverait d'un phénomène jamais vu depuis environ deux milliers d'années- mais pas non plus si insignifiant comme si je découvrais que mon chien perd plus ses poils cette année que l'année dernière). Après cette introduction qui vous a mis l'eau à la bouche, je vais maintenant passer à la partie "déception du lecteur" en exposant ce à quoi je veux en venir. Un sage bouddhiste a certainement dit un jour: "N'amplifie pas la génialitude de ton propos à venir, ou les illusions de ton auditoire tu verras partir". Faut dire que moi et le boudin ça a toujours fait deux.

Venons en au fait: L'année prochaine, je n'aurai normalement pas les mêmes amis, la même classe, et pas tous les mêmes cours! J'ai décidé de changer d'option, je n'étais pas sûre de pouvoir le faire, et en épluchant bien mon guide des études j'ai vu que oui, ce qui me rassure un peu et me fait peur aussi. Le choix de l'option en Lettres Modernes n'est pas minime, il détermine déjà notre projet professionnel et nous divise. Nous ne sommes pas tous des littéraires purs et durs, comme pas mal de gens le croient je pense. On nous a demandé à notre journée de pré-rentrée de 1ère année de choisir entre les parcours Littérature, Communication, et Professorat des écoles. Je crois que j'avais déjà fait un article il y a un an où j'hésitais entre les deux premiers (ceci dit je ne le retrouve pas). Je ne connaissais pas vraiment le contenu de ces options, et le mot "communication" me rebutait, pour moi c'était comme si ça s'appelait "droit civil" ou "marketing"... un truc résolument chiant, pour les non-passionnés et plus chiants des littéraires. Je suis donc allée en Littérature, également influencée par une ou deux filles avec qui j'étais à cette pré-rentrée (et que je n'ai finalement pas retrouvées en cours). Alors pourquoi est-ce que aujourd'hui, je sens que je veux changer d'option? Eh bien si on lit attentivement le très utile Guide des Etudes, on voit que l'option Litté est pour nous si on envisage le professorat de lettres, la recherche en lettres, et si on aime avant tout la littérature. Prof, doctorante ou bibliothécaire, voilà qui n'est pas vraiment mon dada. Option Com: "Si vous envisagez de devenir journaliste (ESJ), d'entrer à l'IUP infocom, si vous désirez travailler dans la communication". Aujourd'hui, étrangement, ces descriptions me correspondent beaucoup plus !! Mais alors pourquoi est-ce que je n'ai pas pris cette option dès le départ? Je crois bien que je n'avais pas ces lignes sous les yeux lors du choix définitif que j'ai du faire à la va vite en cochant une case sur une feuille à la rentrée. Je ne savais pas trop, et "Littérature" paraissait bien plus familier, chaleureux et écrit en lettres dorées que "Communication". Et je ne savais pas également, tout simplement, que les Lettres Modernes pouvaient faire accèder au concours de l'ESJ ! Si c'est le cas, je vais le tenter en 3ème année, tonnerre de Brest ! Et si c'est pas possible ou qu'ils ne me prennent pas car face à des Pauline de Sciences po, les pouilleux de Lille 3 ne pèsent pas lourd dans la balance, eh bien à ce moment là j'improviserai. J'aurai peut-être trouvé ce qu'il me faut d'ici là. Et dans le cas contraire, je prends une bonne petite année sabbatique pour faire des trucs géniaux de la mort qui tue et bouleverser toute ma vie en trouvant ma voie: sauver les perroquets argentés du Pérou. Bref, du coup, avec cette histoire d'options, je ne retrouverai pas mes amies de l'année dernière, et je devrai m'en refaire dans une classe déjà soudée par une 1ère année. Je verrai toujours les premières, mais de moins en moins, forcément. Elles m'en voudront, au fond, j'en suis sûre, même si elles ne le diront pas ! (quoique) 

Allez, on verra bien comment tourneront les choses ! Que ce soit dans les prochains mois comme dans les prochaines années, on sait que des trucs inattendus nous arriveront ! Comme dirait l'autre bouddhiste, "Le futur tu ne connais pas" (à moins que ça ne soit Yoda...)

Posté par Again n again à 17:43 - Commentaires [5]

lundi 18 juillet 2011

Vacances

Même en vacances j'essaie de m'arranger pour trouver un moyen de me connecter, histoire de donner des nouvelles ici, et de renouer avec le merveilleux monde de la vie sociale par Facebook. J'aime écrire pour donner mes impressions du moment, car lorsqu'on est sur le point de partir d'un endroit, on se dit que ce qu'on a aimé pendant quelques jours, on va l'oublier en vivant ce qui nous attend. Je vais essayer de faire court tout de même.

Je suis chez des gens nommés Marie et David, couple quarantenaire bien installé, 3 enfants de moins de 5 ans, piscine et maison moderne à 3 étages, 3 salles de bains et 5 chambres. Hier, on était 22 ici. C'est notre record. 11 adultes, 11 enfants. 11 enfants... Argh. 5 couples, leurs enfants, et moi. Un truc à se demander ce que je fais là. Ca braille, ça se dispute, ça court. L'overdose ! Heureusement qu'on ne me réquisitionne pas en tant que baby-sitter. De toute façon ils auraient récolté un beau gros NON dans leur face de parents. Je dois dire que je rigole tout de même bien avec ceux-ci. Parfois je me dis que je préfère la compagnie des adultes que celle des gens de mon âge. Des "délires" plus évolués, disons. C'est peut-être parce que je me comporte avec eux comme avec ma famille. Qu'a-t-on fait pendant ces quelques jours à Bart (3 kms de Montbéliard)? Piscine, ballade, Trivial Pursuit, beaucoup manger, du foot, le musée Peugeot (passionant), le parc de jeux des Campaines, la Citadelle de Montbéliard. Des activités qui, je dirais, sont plutôt conformes à l'idée des vacances en famille. Nous nous en allons ce matin même au camping. On était censés ne passer qu'une nuit chez ces amis. Chaque jour on a dit: "Ca vous embête si on part demain matin?" Ca va faire 5 jours qu'on y est. Mais cette fois, c'est la bonne ! Ca va être assez difficile de s'habituer au camping après le confort d'une maison trois étoiles. Quand j'y pense, là, je pourrais être en train de bosser... Je ne regrette pas d'être venue, c'est plutôt sympa. Ah, on s'en va, je dois y aller ! Tant mieux, j'aurais continué encore sinon ! Allez, a+ les cocos ! :*

Posté par Again n again à 10:08 - Commentaires [2]


lundi 4 juillet 2011

De leur slogan, "Le plaisir. Intensément.", je ne suis d'accord qu'avec la deuxième partie. Intense, ça oui, plaisant...

16 heures. Je fais défiler ma playlist deezer d'une super chanson à une autre, tout en faisant un article sur mon blog ou traînant sur facebook, et en mangeant des chouchous, ces cacahuètes enrobées sucrées délicieuses. Le voilà, mon plaisir ! Ca a été mon rythme de vie pendant ces 2 derniers mois. J'ai traîné et j'aurais continué à traîner encore longtemps sans mon occupation du moment...

19 heures 30. Revêtue d'un beau t-shirt mauve et une lavette bleue à la main, je ferai des tours de salle et guetterai les plateaux abandonnés pour aller d'un pas motivé les ordonner et les porter à la laverie. Très important: toujours avoir l'air motivé (et particulièrement quand le responsable est dans le coin), même si vos jambes sont en compote, vos pieds en feux et votre dos en millions de miettes. Si pas responsable, on peut commenter en toute liberté (et discrétion) les clients bizarres ou chiants entre collègues. Je prends 20 ans quand je me dis que j'ai des "collègues". Ceux-ci sont plutôt sympas. Ainsi que les responsables. Ca, c'est un bon point. Ce qui fait peur à la petite Marie, c'est qu'un jour on lui dise "Bon, tu prépares la salle du bas, ce matin?", ce qui serait plus un ordre qu'une question, et incluerait que je sois seule avec une liste de choses à faire et ne devoir rien oublier et se dépêcher très très fort. Cette liste se résumerait à peu près à passer l'aspirateur, mettre les tables au bon endroit, faire la mise en place des bidules sur les tables, passer un coup dessus, faire les vitres de la porte d'entrée, celles des miroirs des toilettes, remettre du papier toilette, laver les éviers, gonfler les ballons, les mettre sur leurs bâtons et les mettre sur les porte-ballons et sur les chaises-bébé. Je suis sûre que j'oublie des trucs. En maximum 1/2 d'heure on est bien échauffé, bien cassé déjà, et, bonne nouvelle, le repas arrive déjà. Comme t'as petit-déjeuné même pas 1 heure et demie avant t'as pas faim (il n'est que 11 heures) mais tu commandes un steak, ou une salade, ou une galette de sarrasin au fromage de chèvre ou bien d'autres choses parmi la magnifique gamme de repas que nous vous offrons pour votre plus grand plaisir, et tu bois ton oasis tropical avec tes copains collègues avec qui tu rigoles un peu et t'oublies une minute ta condition de misère. Non je rigole, c'est pas siii horrible, c'est pas la mine quoi. Juste le niveau en dessous ;p En tout cas, très vite la demi heure passe et tu t'y remets, avec du coeur à l'ouvrage jusqu'à la fin du service. J'ai deux principales hantises depuis ces deux jours que j'y travaille. Premièrement, tomber. Oui car à la sortie de la laverie, le sol est très glissant, et ils sont censés donner des chaussures adaptées, mais ils doivent apparemment en recommander. Du coup c'est la patinoire. Très peu pratique et bien dangereux. Deuxième hantise, ramasser des plateaux dont les clients à qui ils appartiennent ne seraient pas partis mais juste allés cherché un dessert, ou allé aux toilettes ou allés surveiller leurs enfants aux jeux. Tu vois des plateaux sur une table, l'assiette est à moitié remplie, il y a de l'eau dans les verres, bon ok y'a pas de sac et personne autour, mais mettons que je le ramasse et que le client arrive ensuite, ben ça plairait pas à mes supérieurs à mon avis... ils nous disent d'y faire attention. Alors desfois je passe devant des plateaux vides car je laisse 5 minutes aux gens pour arriver s'ils sont encore là, mais quand je reviens, les plateaux ne sont plus là car une autre fille les a ramassés sans hésitation, et a peut-être pensé qu'elle se tapait mon boulot. BREF vous n'avez que faire de ces aventures qui ne concernent que moi (fin c'est toujours comme ça mais bon), donc je vais clore ici l'article qui en dit déjà bien assez (et bien trop si jamais mes chefs peuvent retrouver des trucs sur moi comme l'adresse de ce blog par des logiciels hypersophistiqués comme on imagine toujours qu'ils en ont). Une dernière chose: si vous venez manger là, je fais semblant de pas vous connaître, et ensuite je vous donne rendez-vous le soir et je vous tue. Bon après-midi :)

Posté par Again n again à 14:24 - Commentaires [2]

dimanche 26 juin 2011

Etais-je avant ma naissance? Non. Serai-je après ma mort? Non. Que suis-je? un peu de poussière agrégée par un organisme. Qu'ai-je à faire sur cette terre? J'ai le choix. Souffrir ou jouir. Où me mènera la souffrance? Au néant. Mais j'aurai souffert. Où me mènera la jouissance? Au néant. Mais j'aurai joui. Mon choix est fait. Il faut être mangeant ou mangé. Je mange. Mieux vaut être la dent que l'herbe. Telle est ma sagesse.


Voici la bonne parole du sénateur dans le chapitre 8 de la première partie des Misérables. Chapitre intitulé "Philosophie après boire"! Je pensais vraiment m'ennuyer en commençant cette oeuvre en 3 tomes, eh bien pour l'instant ça se révèle simple à la compréhension et absolument pas lourd comme je l'imaginais ! Plein de bon sens en fait ! Et j'adhère à la vision de la vie du sénateur ! ^^ Il y a des chances pour que je ne parvienne pas à finir ces trois tomes tout de même, je vous dirai ça...

Allez, passez un bon après-midi sous le soleil qui est enfin revenu !! (et une pensée pour nènès! J'ai rêvé cette nuit que tu étais prise... pressée de savoir...)

 

Posté par Again n again à 15:19 - Commentaires [3]

mercredi 22 juin 2011

Comme vous l'avez peut-être remarqué, je manque d'inspiration. C'est pourquoi je pense qu'il est temps d'arrêter ici le blog ! Non c'est pas vrai.

Il faut attendre suffisamment longtemps après le dernier article pour avoir le droit d'en faire un qui ne porte que sur le manque d'inspiration, c'est maintenant chose faite !

Sur ce, je vous dis bonsoir et m'en retourne à mon épidose de Dr House ! Bien à vous !

emmyad01

(je n'ai pas fait exprès d'écrire épidose au lieu d'épisode, c'est comique !)

 

Posté par Again n again à 22:09 - Commentaires [2]

mardi 7 juin 2011

" Le plaisir " ? Pour les clients peut-être, mais pour les candidats... (quoique les clients ont droit à la bouffe dégueu, eux!)

Allez, c'est pas tous les jours que j'ai des choses à raconter, alors je vous fais un petit article de compte rendu faisant suite au précédent, comme dans le bon vieux temps !

J'ai donc eu aujourd'hui même un petit entretien, avec la DRH de Flunch (wouhou), une petite, jeune et redoutable femme. Je me pointe donc entre 16h01 et 16h02 et interpelle un employé en disant que j'ai rendez-vous pour un entretien. Il me dit de patienter un instant et s'en va. J'attends 2 minutes environ, la dame arrive, poignée de main, comment ça va, bien et toi, la famille ça va, ça va ça va, fin bref on s'assied à des tables dans le resto, et j'vous le donne en mille, quelle est la première chose qu'elle me dit? "Apparemment vous avez eu des problèmes sur la route non?..." tout en regardant sa montre. Je lui dis que non puis je regarde ma montre, il est 16h05. Ah la connasse. J'arrive à l'heure, j'attends qu'elle ramène ses fesses, le temps qu'on s'installe il est 5, et elle me sort ça ! Trop injuste ! Enfin bref. Ca commence bien quoi. Ensuite elle commence à insinuer que je suis mal habillée, donc je lui donne une baffe, derechef elle attrape mes cheveux et me cogne la tête sur la table, j'me démonte pas et j'lui donne un coup de boule. Fin bon on a quand même finit par signer le contrat. Rooooh mais non je rigole ! J'ai pas signé de contrat haha ! Hem. Euh j'me suis un peu emporté là non? x) Reprenons à là où c'était encore plausible. Pas d'inquiètudes, elle n'a fait aucune remarque sur mon style vestimentaire (très correct par ailleurs). DONC, là, direct, elle me lance: "Allez-y, je vous écoute." o_O Euh...bon euh je ne savais pas que c'était un oral de LV1 madame, je pensais qu'on passerait direct à la 2ème partie, les questions de l'examinateur non? Bon d'accord j'y go je déblatère mes mensonges sur ma motivation et l'histoire de ma vie et tout. Elle me demande si j'ai mon permis, je dis que je suis en train de le passer (mon cul), elle répond presque méchamment: "Et comment vous ferez pour rentrer quand on terminera à 23h?" ... Là j'avoue j'ai un peu bloqué, pendant une seconde je n'ai rien dit puis j'ai rétorqué que ma mère était disposée à venir me chercher tard le soir, ce qui l'a étonnée. Enfin voilà, ensuite elle m'a dit quelques détails sur ce qu'elle attend, et mes dates. Pour l'instant elle a besoin de quelqu'un du 1er au 10 juillet (les 1er, 2 et 3 juillet sont un week-end, mais mon boulot c'est 7j/7! Ca c'est du service!), et elle verra à terme si elle me reprend jusqu'à la mi-août. Donc je ne fais rien jusqu'au 1er juillet... Va falloir occuper ce temps... Et pour l'instant il n'y a que 10 jours de travail qui sont posés, aucune certitude de faire plus ! M'enfin c'est déjà ça ! Et sinon mon job sera de travailler "à la laverie et en salle". En clair à la vaisselle et au ménage. Mais bon je suppose qu'on passe tous par la case larbin une ou deux fois dans les débuts d'une vie professionnelle ! En sortant de là je suis allée faire les magasins en attendant 17h pour aller chercher Ambre et j'ai dépensé 100 euros en jolis habits chez Camaïeu :D Ensuite j'ai appelé mon amie DRH pour avoir une avance sur salaire car mon compte a souffert :D Lol.

Enfin voili voilou c'était mon aventure de la journée :) Va falloir que nous trinquions à mon premier boulot officiel !! Bisouuus !

Posté par Again n again à 20:32 - Commentaires [4]

lundi 6 juin 2011

"Le plaisir. Intensément." (j'vous jure que c'est leur slogan...J'espère que c'est pas une boîte de prostitution clandestine...)

Il y a environ une semaine, j'ai été déposer des CV dans deux Mcdo et deux Quick du centre-ville. Cet aprem j'ai décidé de tous les rappeler pour savoir si ils prenaient des gens, et j'ai essuyé quatre refus (enfin trois, je me suis pas acharnée avec un 4ème appel), car ils ne prennent apparemment qu'en CDI et n'embauchent pas pour deux mois en été. C'est ce qu'ils m'ont tous dit, et ça me paraît bizarre, m'enfin c'est comme ça et c'est pas plus mal. Bon alors moi, après ces refus, qu'est-ce que je fais, je décide d'appeler les deux Flunch du centre-ville, on sait jamais. (eh, vous avez vu ça comment j'ai trop vaincu ma peur du téléphone? Bon, bien sûr, chaque appel s'est fait à une demi heure d'intervalle le temps que je répète ce que je dois dire et que je stresse comme il faut) Donc j'appelle le Flunch de la Gare, je tombe sur une meuf et je lui demande si ils embauchent pour des CDD de 2 mois et j'entends cette dame demander à quelqu'un: "Un CDD de 2 mois ça t'intéresserait? ... C'est une jeune fille." Sur ce elle me passe l'autre, qui se présente en tant que Directrice des Ressources Humaines. Elle demande mon âge, elle réfléchit, et me propose un entretien pour demain, 16 heures. Tranquille, direct PAF entretien d'embauche alors que j'l'y ai rien demandé à cette madame ! Ah mais si si si je suis contente! Très très! Ca serait génial si ça marchait!! Je commençais à me dire que j'allais glander pendant encore trois bons mois... Et je ne sentirai pas la friture comme chez Mcdo normalement héhé. Ensuite, après avoir raccroché, je me suis tapé un fou rire de 10 minutes toute seule dans ma cuisine. Les nerfs lâchent... Ahlàlà, j'aime ça les revirements de situation dans la vie. Maintenant reste plus qu'à assurer demain, à paraître dynamique, ouverte, jolie (un minimum). Y'a du boulot... (et c'est le cas de le dire :D)

Posté par Again n again à 18:02 - Commentaires [2]


Fin »